search instagram arrow-down
Teatr Piba

ARCHIVES

Réveil 7H00. Premier petit déjeuner avec l’équipage. Appareillage prévu à 8H00, nous sommes tous sur le pont. Le navire quitte la jetée, nous longeons la côte sud-ouest des Açores en direction du continent situé à plus de 1500 km. Pascal enregistre ses premiers sons et nous avons immédiatement la chance d’être accompagné par des dauphins. Beaucoup de houle pour ce premier jour de navigation et certains membres de l’équipe en ressentent les effets. Chacun teste son remède : patchs, Notamine, menthe poivrée, Cocculine voire bracelets d’acupression. Thomas initie une partie de l’équipe à quelques petits exercices théâtraux de dé-coordination. 10H30. Le second nous convie ainsi que l’équipage à une réunion d’information sur la sécurité. Puis, c’est l’amusant moment de l’essayage des combinaisons de survie qui nous mettent en joie pour la journée ! Il est temps de commencer à travailler. A 11H15, nous investissons la salle de réunion pour préparer le programme de notre semaine et le calendrier du projet. Nous partageons ensuite le repas « amélioré » du dimanche.

Dihuniñ a reomp da 7e vintin evit ar merenn vihan kentañ gant an akipaj. Digaeañ a ra ar vag da 8e, war ar pont emaomp holl. Bageal a reomp a-hed aodeier mervent enezeg an Açores war-zu an douar-vras ouzhpenn 1500 km ac’hann. Enrollañ a ra Pascal e sonioù kentañ. Ar chañs hon eus da vezañ heñchet gant delfined kerkent. Met houlenn a zo ivez ha droug mor da heul evit lod ac’hanomp. Bent-liozh, Cocculine, Notamine, akugwaskouriezh… bep hini e rekipe a-enep an droug-mor. Kouviet omp da 10e30 gant an eil-Kapiten d’un emvod kelaouiñ war ar surentez ha da 11e15 e krogomp gant hon emvod deomp evit termeniñ programm ar sizhun ha deizhiataer ar raktres. Echuiñ a ra ar mintinvezh ouzh taol evit merenn.

3_P1440129

Après une petite sieste, bercés par une houle de plus en plus forte, nous nous retrouvons dans la salle de conférence pour un tour de table. Chacun exprime en quoi cette exploration des environnements marins profonds stimule son imaginaire. Nous échangeons autour de nos savoirs faire, de nos désirs. Il va falloir se découvrir pour apprendre à bâtir ensemble. 16H00, l’alarme du bord retentit, c’est un simple exercice de sauvetage obligatoire. L’après-midi se termine, nous transformons le pont avant en plateau de tournage. Après le dîner, nous nous attelons à nourrir le journal de cette aventure naissante. Bonne nuit, à demain !

Goude ur c’houskig berr luskellet gant an houlenn a teu da vezañ kreñvoc’h-kreñvañ en em gavomp  er sal emvod. Displegañ a ra peb hini penaos eo awenet e ijin gant ar morioù-don. Kaozeal a reomp diwar-benn hon fil hag hon c’hoantoù. Da 4e e son an alarm, ur poelladenn saveteiñ eo ken. Echuiñ a reomp an endervezh o filmañ poltredoù war ar pont a-raok. Goude lein e vouetomp levr-lestr an avañtur -mañ o tiwanañ. Noz vat ! Kenavo warc’hoazh !

16_P1440214

Laisser un commentaire
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :