search instagram arrow-down
Teatr Piba

ARCHIVES

Réveil à 4 heures du matin, nous entrons dans le détroit de Gibraltar. La timonerie est plongée dans l’obscurité que quelques lampes torches dirigées sur des cartes déchirent. La concentration est palpable. La côte africaine est à quelques kilomètres. Nous prenons la mesure du trafic maritime. C’est un véritable entonnoir entre Atlantique et Méditerranée. Au petit jour, surgit de la brume le mythique rocher de Gibraltar. Le temps s’est calmé, les patchs ont été posés, l’équipe est à nouveau sur pied. Une journée studieuse peut commencer.

Dihuniñ a reomp da 4e vintin. Mont a ra ra vatimant tre strizh-mor Gibraltar. Teñvalijenn ar gambr- leviañ a zo freuzet gant sklerijenn al lampoù war ar c’hartennoù mor. War evezh emañ an holl. Un toullad kilometradoù ac’hann emañ Aodeier Afrika. Merzhout a reomp pegen niverus eo ar bigi o tremen dre ar strizh-mor etre ar Mor Habask ha Meurvor Atlantel. Kerkent ha tarz an deiz e welomp roc’h mojennel Gibraltar o tont war wel er vrumenn. Sioulet ar amzer, ar skipailh a zo barrek bremañ. Bec’h dezhi evit un dervezh labour aketus !

SALLE-DE-CONF

Pendant que Pierre-Marie, Thomas et David lisent et échangent autour des ouvrages partagés, Charlotte accompagnée par Nadège interroge Jozée sur la place de la femme dans la recherche et au sein des campagnes scientifiques. Pascal sans relâche poursuit sa quête dans les recoins les plus sonores du Pourquoi Pas? Trois chaines de radio (Radio Kerné, Radio Rivage et France Bleu) s’intéressent de près au projet. Nous sommes là pour répondre à leurs questions.

E-pad m’emañ Pierre-Marie, Thomas ha David o lonn hag oc’h eskemm tro-dro d’an oberennoù e za Charlotte ha Nadège da sevel goulennoù ouzh Jozée diwar-benn plas ar merc’hed e bed an imbourc’h hag er mareajoù skiantel. Dizehan e za Pascal e bep korn ar vatimant da glask war-lec’h sonioù nevez. Radioioù’zo e Breizh (Radio Kerné, Radio Rivage et France Bleu)a zo dedennet bras gant ar raktres. Kemer a reomp amzer evit respont d’o goulennoù.

IMG_2131

Après le déjeuner, David kidnappe Jozée pour une première interview. Il la questionne sur ses découvertes, sur ses explorations des sources hydrothermales et de sa faune pour le moins étonnante. Tandis que Pierre-Marie dévore Neil Shubin, Thomas s’enthousiasme pour Etienne Klein. Au moment d’une réunion improvisée sur le pont avant, Charlotte aperçoit des dauphins escortant le navire. Nous finissons les interview-portraits avec Thomas. Charlotte prête sa voix pour une nouvelle pastille de la bibliothèque de voyage. Après le dîner, nous regardons tous ensemble le documentaire La Glace et le Ciel de Claude Lorius.

Harpet eo Jozée gant David goude merenn evit un atersadenn gentañ. Sevel a ragoulennoù diwar ar pezh e deus dizoloet, he ergerzhadegoù e eien tomm ar morioù-don o boudoù iskis. Pierre-Marie a zo harpet gant skridoù Neil Shubin kentoc’h pa m’emañ entanet Thomas evit re Etienne Klein. E-pad un emvod war ar pont a-raok e wel Charlotte delfined oc’h heñchañ ar vag. Echuiñ a reomp ar poltredoù filmet gant Thomas. Prestiñ a ra Charlotte e mouezh evit un tañva heglev all deus al levrouaeg veaj. Da c’houde lein e sellomp holl asambles ouzh La Glace et le Ciel gant Claude Lorius.

P1440692

Laisser un commentaire
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :