search instagram arrow-down
Teatr Piba

ARCHIVES

Début de journée: training tonique sur le pont et sous le vent. Temps de lecture et d’échange partagés. A 10H15, nous nous retrouvons pour essayer de poser les grandes thématiques nées de nos échanges et de les ordonner en une « cartographie » qui pourrait les relier. L’exercice nous met en ébullition et nous prenons conscience de la richesse de notre sujet et de notre complémentarité. Nous tentons de trouver une arborescence commune; ce sera de longue haleine.

War-lec’h ur bleustradeg embregerezh-korf tonek war pont a-raok avelet ar vatimant e tremenomp ur pennadig amzer a-stroll o lenn hag o tivizañ asambles. Da 10e15 en em gavomp ‘benn tremeniñ an temoù bras savet diwar hon eskemmoù ha klask sevel ur framm evit o liammañ. Gant kemend-all a virvilh en hon empennoù e gomprenomp pegen pinvidik eo hon raktres ha pegen kenglot omp. Klask a reomp sevel ur framm boutin. Amzer ‘vo ezhomm evit dont a-benn.

5 MAI EXP.jpg

Après le déjeuner, Charlotte et Jozée se retrouvent au pont 7 pour une séance de collectage au cours de laquelle Jozée évoque ses plongées en submersible habité. Pierre-Marie et David échangent quant à eux sur le mystérieux équilibre chimique qui maintient en vie l’écosystème des sources hydrothermales. Par ailleurs, Nadège, Thomas et Pascal mettent en commun leurs premières intuitions scénographiques. Lors de notre brainstorming sur le pont avant, de nombreux dauphins jouent avec la proue du navire et détournent notre attention pour notre plus grande joie.

Goude merenn en em gav Charlotte ha Jozée war ar pont 7 evit dastum testeni Jozée war he splujadennoù ‘bourzh an Nautile. Pierre-Marie a zo o kozeal gant David diwar-benn kempouez kevrinus eienoù tomm an donvor e-pad m’emañ Nadège, Pascal ha Thomas oc’h eskemm o soñjoù kentañ war al leurennaozañ. Pa ‘n em gavomp war ar pont a-raok evit ur « brainstroming » en em gav delfined evit c’hoari gant beg ar vag evit hon brasañ plijadur.

EXPORT 5 MAI 1.jpg

C’est l’heure du pot du chef de mission et du barbecue qui clôturent notre journée de travail. Nous savourons aussi bien les échanges avec l’équipage que les poissons grillés (thon et maï-maï).

Dont a ra fin an dervezh ha banne ar mestr-mision. Ar pesked rostet war an tan (ton ha maï-maï) a vo ken saourus deomp hag hon c’haozeadennoù gant an akipaj.

Laisser un commentaire
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :